Pourquoi je n’ai pas assisté au déjeuner de Benkirane

Tout le monde a entendu parlé de l’initiative du chef du gouvernement, celle d’inviter quelques « influenceurs » de la webosphere marocaine à un déjeuner convivial pour ouvrir un débat à bâtons rompus et un pont de communication avec ces « nouveaux médias » et lancer officiellement sa page Facebook.
8dy-9GwQ
Ayant été invité à cet événement, que j’ai trouvé intéressant de prime abord, je n’ai vu personnellement aucun inconvénient à y participer et planifié d’y aller. Sauf que, surprise, la veille de l’événement, changement de dernière minute : le déjeuner ne se tient plus chez M. Benkirane mais au siège du parti ! Certain n’y verront aucun problème mais de ma part, j’ai vite fait de m’excuser auprès des organisateurs en exprimant que je n’y participe plus suite à ce changement de format.

Mais quelle a été ma stupéfaction et mon réconfort le jour de l’événement en suivant le live tweet et les posts Facebook en temps réel. En effet, en la présence de M.M El Khalfi et Amrani, M. Benkirane a fait son intervention sur fond de lampes (logo du parti) et en utilisant comme hashtag officiel #PJDOfficiel. Les sujets abordés, tel que reflété par le live tweet et les feed-back des participants n’avait rien à voir avec la thématique de la rencontre.

Une belle sortie préélectorale somme toute sans aucun rapport avec l’objet du meeting. Cela aurait pu se jouer d’une manière plus élégante et plus structurée en tablant sur le Personal Brand de M. Benkirane et en creusant plus la thématique de l’influence sur les réseaux sociaux avec comme cerise sur le gâteau un hashtag approprié. Or rien de tout cela n’a eu lieu.

Dans la communication politique 2.0, et il n’y a qu’à benchmarker outre-atlantique pour s’en rendre compte, il faut désormais distinguer la marque « parti » et les marques personnelles de ses militants et militantes. La force du premier provient naturellement de celle des seconds. Raison de plus de nourrir le Personnel Brand du leader en accentuant sa e-réputation déjà bien enracinée dans la toile et la mémoire collective sans pour autant tomber dans le piège de la vente (hardsell) électoraliste.

C’est pour ces raisons et tant d’autres que je n’ai pas participé au déjeuner du PJD. Un événement qui aurait pu être fortement intéressant en plus d’être porteur de valeur, de fraîcheur et de sens, mais qui en fin de compte a donné lieu à un buzz très mitigé sur un contenu très farfelu.

Cela n’empêchera pas la page Facebook, lancée en fin de rencontre, d’atteindre des sommités, popularité oblige !

2 réflexions sur “Pourquoi je n’ai pas assisté au déjeuner de Benkirane

  1. Said RAJIB dit :

    Je ne peux que vous féliciter pour votre intelligence, la qualité de l’analyse et l’anticipation des retombées d’une action médiatique déguisant une profonde préméditation politique à travers le décor, les participants et le contenu. Bravo aux voix libres du bled

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s