Tcharmil, un phénomène Virtu-Réel

Le billet précédent portant sur Tcharmil en tant que phénomène émergent sur le web social a attiré l’attention d’un large lectorat que je salue et remercie. J’en profite pour remercier aussi toutes celles et ceux qui ont partagé, commenté et participé à cette réflexion collective.

Comment, en effet, ce phénomène est en train de passer du virtuel au réel et vice versa? Un cas d’école où ces deux mondes parallèles s’alimentent mutuellement au grand dame d’une cause ignoble ! Tcharmil étant né dans les quartiers défavorisés et les cellules de Oukacha, est en passe de trouver une seconde vie sur les murs de Facebook et désormais sur les colonnes de la presse électronique.

Jamais sans mon sabre

A phénomène spectaculaire, titre Hollywoodien ! Or, il est malheureux de constater un attachement sans précédent au sabre chez les Mcharmline, non dans un esprit de samouraï mais celui du délinquant récidiviste. L’art du sabre est ici employé pour terroriser et intimider les victimes. De Facebook aux ruelles de Casablanca, les citoyens sont prévenus : gare à la résistance, donnez tout et vous serez épargné d’un coup fatal. Vous serez humiliés et personne ne viendra à votre secours, même pas la police ! La situation est d’autant plus dangereuse qu’en l’absence quasi totale de la Police dans la ville, les Mcharmline sont en train, si ce n’est déjà fait, de s’accaparer l’espace urbain. Ne vous étonnez pas s’ils passent au kidnapping et autres méthodes plus musclées et plus réfléchies dans un futur proche.

Emergence d’une communauté

Le fait de profiter du levier communautaire est à lui seul un indicateur de danger et de gravité. Attention à minimiser cette gravité en disant : c’est juste des voyous, des photos sur Facebook ou encore, c’est juste du ketchup sur leur sabres… Les signaux et les messages envoyés sur les réseaux sociaux sont forts et il serait sage de les décortiquer et les analyser par des spécialistes en criminologie, psychologie sociale, sémiologie et autres sciences sociales pour en comprendre le sens et proposer les mesures qui s’imposent. Le fait qu’une communauté solidaire émerge avec des valeurs, des principes et un langage propre est beaucoup plus grave que des groupes qui opèrent en bandes organisées.

Seul un travail acharné d’équipes pluridisciplinaires permettra de cerner et de contrôler l’émergence de cette communauté. Une intervention sur le terrain et dans le cyberespace reste nécessaire et urgente.

4 réflexions sur “Tcharmil, un phénomène Virtu-Réel

  1. pouet dit :

    Donc tcharmil c’est le fait d’exposer au grand jour (sur les réseaux sociaux apparemment) les butins obtenus après vol ou agression?

    • Oui mais pas que ça. C’est l’émergence d’une communauté cimentée revendiquant une identité, des valeurs et des objectifs, un code vestimentaire et esthétique et l’utilisation du sabre comme arme d’intimidation (Les armes à feu étant difficiles à trouver).

      • pouet dit :

        Vu les photos sur la page « tcharmil » qui revendique plus de 3000 abonnés le code vestimentaire c’est l’outrance et la vulgarité… On se demande aussi comment tous ces jeunes ont l’idée étrange de poser à visage découvert à côté des téléphones volés et autres armes blanches… Sinon les requins et Lacoste ça rappelle le style « caillera » made in France….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s