La Fable de l’âne et du chameau

« Si tu vois les gens vénérer les ânes, fais dans l’herbe! » Encore un adage issu de la sagesse populaire. Le paroxysme d’un Marketing guerrier et opportuniste, serait-il de répondre aux besoins des adorateurs des ânes ?! A noter qu’ici, l’âne est à la fois outil et icône. Outil de communication et icône de la bêtise dans l’imaginaire collectif, mais sûrement pas dans la réalité. Cela dépend aussi des cultures. Rappelons-nous que l’âne est le symbole du parti démocrate américain. L’insulte « âne », populaire et dénigrante chez nous, ne passerait sûrement pas en occident et encore moins en extrême orient. Il faut dire que l’âne au fond n’est pas ce que l’on pense, il est certes têtu mais loin d’être « bête ». Pour vous le prouver un autre trésor de la mémoire collective : la fable de l’âne et du chameau. « Un jour, un paysan souhaitant déménager en ville utilise pour cette fin son âne et son chameau. Il commence à charger ses affaires en attribuant équitablement des objets aux deux animaux. Une chaise pour l’âne et une autre pour le chameau, une valise pour l’âne et une autre pour le chameau… cria-t-il. A la fin, il ne reste qu’un carton quand le paysan se demande à haute voix : pour qui ira ce carton ? L’âne s’exclame alors : pour moi mais ne pense pas un instant que je vais décoller !

ane_g

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s