Le départ

Il y a quelques décades déjà, Larbi Batma, figure emblématique du groupe musical Nass El Ghiwane, écrivait « Arrahil », littéralement le départ. Plusieurs choses ont changé depuis son départ à lui mais, quelque soit le contexte, les caractéristiques du départ restent les mêmes. Que ce soit vers d’autres perspectives ou vers l’au-delà, un voyage, un licenciement ou une démission, une mort subite ou suite à une longue maladie, un suicide ou une disparition quelconque, le départ est là pour nous rappeler que rien ne dure éternellement et que tout est éphémère au regard du temps. Rien ne dure et rien ne résiste au temps, rien n’y fait face qui n’est pas pulvérisé, anéanti et oublié à tout jamais. On a beau laisser des traces et des œuvres d’art, des inscriptions à même la pierre et des cris désespérés au milieu de nulle part. On a beau écrire, créer, innover et briller de mille feux. On a beau être intelligent, malin ou même pieux. On a beau être riche, pauvre, puissant ou derviche,… on a beau être sage, instruit et de bonne famille Ga3. Le départ est toujours imminent: un aller sans retour !

Source de l'image: http://bit.ly/VfBdsw

Source de l’image: http://bit.ly/VfBdsw

Une réflexion sur “Le départ

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s