Le Web 2.0 n’est pas que Facebook et Twitter !

Devenus célèbres grâce à leur branding et leur e-positionnement, Facebook et Twitter, sont pour beaucoup d’internautes, notamment marocains, les deux plates-formes de référence du Web 2.0. Autrefois accros au Messenger, ils sont de plus en plus nombreux à découvrir les bienfaits de la socialisation de masse.

Facebook est actuellement le réseau social grand public par excellence. A la différence de réseaux professionnels comme Viadeo, Xing et linkedin ou privatifs tel que Ning, ce mastodonte fort de ses 250 millions de membres permet la mise en réseau d’internautes de tous les horizons. Le e-positionnement généraliste de Facebook lui a permis de devancer rapidement son concurrent Myspace restreint à la socialisation entre artistes de tout genre. Pour devenir le réseau social de référence, Facebook a aussi bénéficié de plusieurs coups de pub et de buzz, souvent gratuits, notamment la campagne électorale de Barak Obama et le phénomène Obamania qui en a émergé sans oublier, pour penser localement, notre ingénieur Fouad Mourtada qui, en usurpant l’identité du Prince My Rachid, a rendu un service inespéré au géant bleu et blanc. Le phénomène Facebook a tout de même ses inconvénients, notamment le manque de distinction entre vie privée et vie professionnelle, son caractère généraliste favorisant les amalgames ainsi que son incitation à une conduite dépendante. 
 
Par ailleurs, on parle beaucoup ces derniers temps de Twitter, site de microblogging (140 caractères maximum) permettant de pousser l’expression instantanée à son acmé. Depuis les dernières présidentielles iraniennes, où il a fait sensation en matière de transmission et de relais de scoops, et puisque le politique rend vraisemblablement un grand service aux réseautage social, Twitter s’est imposé en maître autant chez les internautes que les utilisateurs de téléphonie mobile 3G (et 3G+). Comme pour Facebook, la Twitt attitude gagne doucement mais sûrement l’internaute marocain qui s’y plait au Twitt comme au Retwitt (RT). La réalité augmentée donnera à coup sûr plus de possibilités, voire une seconde vie à ce crieur virtuel grâce à la géolocalisation, à suivre.
 
Mais le Web 2.0 n’est pas que Facebook et Twitter, deux plate-forme orientés « m’as-tu vu » et échange d’information sous toutes ses formes (Texte, hypertexte, photo, video, etc.), d’autres sites et services, à mon sens, plus utiles existent et les marocains ferait mieux de les découvrir et de les utiliser avant qu’il ne soit trop tard. Certes Twitter vient en pole position du Social Bookmarking mais d’autres solutions comme delicious ou digg restent plus intéressantes notamment pour étiqueter (mettre des tags), des plates-formes collaboratives professionnelles comme Box.net, les Wikis dont la célébrissime Wikipedia, des Groupes de travail comme Google groups, des agrégateurs comme igoogle ou netvibes, des sites ludiques comme Imeem, Second life ou Gaia et j’en passe : tout un arsenal en ligne qui facilite le travail aussi bien individuel que collectif. Dans cette lancée, il n’est tout de même pas interdit de faire des virées par Facebook ou Twitter, mais il serait judicieux de garder présent à l’esprit que dans le monde fabuleux du Web 2.0, à chaque besoin, une solution est déjà pensée, est en train ou… reste à penser.
 
L’arrivée de Google Wave annoncée pour la fin septembre risque probablement de bouleverser la donne. Le géant de la Silicone Valley mijote en effet un projet d’envergure qui permettra une socialisation révolutionnaire. Certains parlent même d’une troisième révolution après celles de 1997 et de 2005. Ceci dit, le Web 2.0 avance à une vitesse vertigineuse et la fracture numérique ne fait qu’augmenter. Nous contenterons-nous, marocains et tiers-mondistes, de nous pavaner sur Facebook et de nous chamailler sur Twitter ou tirerons-nous pleinement profit des immenses possibilités que nous offrira la toile ? Si Le développement durable 2.0, à en croire Gilles Berhault, auteur de l’essai éponyme, est l’espoir de la planète, nous avons tous intérêt et vite, à s’y inscrire, s’y activer et y contribuer.
cartographie-outils-web-2-0

4 réflexions sur “Le Web 2.0 n’est pas que Facebook et Twitter !

  1. c’est une très bonne initiative vous êtes un pionnier dans le domaine du web 2.0 ici au Maroc …
    le web une partie de la vie qui reflète la culture … , si on jette un coup d’œil sur alexa page rank les sites visités par les marocains reflète leurs choix leur culture les premiers site marocains après google, youtube,facebook .. et les grands sites qui sont présent par tout sont des sites de football ou de jeux …le web 2.0 contribue énormément dans le développement d’internet, si les marocains veulent développer ce domaine, qui contient autant de richesses, ils doivent faire la veille technologique et doivent être sensibiliser .. ici en matière de web 2.0 …

    • Yasser Monkachi dit :

      Merci beaucoup pour votre passage et vos encouragements : franchement très touché.
      N’hésitez pas à construire autour du sujet et de me faire part de vos feed-back.
      Encore une fois merci et au plaisir de vous relire.

  2. je reviendrai souvent ici … je pense que je fais d’une partie du web 2.0 mon thème de mémoire notamment le social network et le social media … des blogs a venir chez moi aussi :]

  3. Nadia dit :

    Merci beaucoup Yasser pour ces suggestions que je ne tarderai pas à prendre en compte!
    A bientôt et bonne continuation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s