Hystérie 2.O

wallonie-2020-2-graph-1L’hystérie, c’est quoi au juste?

« Manifestation corporelle de troubles psychiques »
Sans être atteinte d’aucun mal organique, il arrive qu’une personne connaisse des crises ou des états qui prennent l’apparence d’un trouble fonctionnel tel que l’hyperexcitabilité, la paralysie, la tétanisation, les mouvements convulsifs, pour ne citer que quelques manifestations parmi les plus spectaculaires. Il arrive aussi qu’elle ne s’exprime que par des signes discrets. La psychiatrie la décrit comme une névrose caractérisée par une très forte expressivité des idées, des images et des émotions inconscientes et la psychanalyse attribue ses manifestations corporelles au refoulement.

 

L’Hystérie dans l’histoire

Longtemps on confondit l’hystérie et les cas d’individus possédés par un éventuel démon. L’hystérie est une névrose et donc le résultat d’un conflit intérieur d’ordre psychologique.
Le terme d’hystérie vient du médecin grec Hippocrate, qui inventa ce mot pour décrire un concept qu’il apprit des Égyptiens. Le terme est dérivé du mot grec hystera, signifiant l’utérus. L’hystérie fut en effet, jusqu’aux travaux du neurologue Charcot, considérée comme intimement liée à l’utérus; la théorie admise étant que celui-ci se déplaçait dans le corps, créant les symptômes. Sigmund Freud s’est intéressé à l’hystérie avant même que la psychanalyse ne naisse ; c’est l’hystérie qui a révélé à Freud la névrose.

 

L’Hystérie collective

En psychologie, le terme d’hystérie collective (le terme de psychose collective est aussi utilisé dans la littérature), s’applique à des phénomènes où les mêmes symptômes, hystériques ou ayant les même caractères soudain et incontrôlable que l’hystérie, sont ressentis par tout un groupe de personnes. 

 

L’hystérie à l’heure du 2.0:

Après ses manifestations somatiques et sociales, l’hystérie se manifeste de nos jours sur le web, plus particulièrement dans les réseaux sociaux à travers des échanges névrotiques, des critiques acerbes qui visent les personnes et non le contenu, une agressivité verbale et non verbale et des démarches destructives. Cette nouvelle pathologie 2.0 est à prendre en compte, si bien qu’elle a un caractère viral, dans le montage et l’animation de réseaux sociaux, de groupes de travail et de réflexion ainsi que la création d’événements sur la toile.

Y.M

————————–————-
Ressources sitographiques :
————————–————-
http://www.psychologies.com
http://www.wikipedia.org
http://www.evene.fr

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s