Maroc : 20 février, un mois après.

Equinoxe… Le temps ne s’arrête pas pour autant. Le soleil se lève aussi sur une nouvelle date annoncée par le mouvement du 20 février. Ils ne lâchent pas prise les militants de ce mouvement qui se font aussi appeler les Mamfakinch. D’un autre côté, un courant conservateur vient jouer un contrepoids intéressant. Je dirais même bénéfique car c’est dans la diversité que naissent les grandes idées.

On vient d’apprendre que les manifestations d’aujourd’hui se sont déroulées dans de bonnes conditions. Cette nouvelle donne un zeitgeist rassurant du climat social au Maroc, le pays aux 1200 ans. Elle laisse aussi voir une évolution vers plus de liberté, d’équité et de démocratie. Le débat, lui, se passe sur la toile, particulièrement sur Twitter.

Une guerre non déclarée mais amicale
La #Twittoma me fascine à plus d’un titre. La qualité du dialogue y est excellente et c’est là où ça se passe. La presse écrite et les médias traditionnels semblent être largués par la célérité et l’interactivité des médias sociaux. On pourrais clairement annoncer que le on demand est né.
Twitter est vraiment ze place to be. A l’ère de l’information en temps réel, les twittos peuvent se vanter d’être les mieux servis. Ci-après deux Twittos aux convictions opposées :

Big Brother et la stratégie du Fennec
Le Catch me if you can version 2.0 made in Morocco. Dans le jargon Twitter cela ferait : @big_brother = le Catch me if you can version 2.0 made in #Morocco
Entre bad boy déjanté et grand frère bienveillant se positionne numériquement le jeune twitto qui en est à son 1752 ème follower.

Hisham G : Mr. Vas y que je me touche !
C’est le chef twitto de la bande ! Il effectue une veille intelligente sur Twitter et n’hésite pas à contribuer, retweeter et à prendre part à la conversation. Une attitude conforme au règlement secret de Twitter qui lui a permis de totaliser 4122 followers.

Sur fond de guerres civiles, de catastrophes naturelles, de vents de changement et de crises annoncées, il n’est presque plus évident de suivre toute une actualité foisonnante, déconcertante, parfois écœurante. Heureusement qu’il y a ces médias sociaux et leur lot de relations et d’interactions pour nous mettre dans un bain collectif chaleureux et réconfortant.

Iconographie : Equinoxe par Monique Jullien

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s